Archives de
Auteur/autrice : d.peytavi

Des Lycéens créent une entreprise de propreté Eco-responsable !

Des Lycéens créent une entreprise de propreté Eco-responsable !

Séance collaborative
Séance collaborative menée par les lycéens

Dans le cadre du chef-d’œuvre mis en place durant leur formation au CAP « Agent de Propreté et d’Hygiène », les élèves de 1ere année ont souhaité créer leur propre entreprise de propreté, véritable petite entreprise polyvalente à rayonnement européen axée sur la protection de l’Environnement.

Pour mener à bien ce projet, les élèves s’appuient sur les différentes matières d’enseignement qui leur sont dispensées (Français – HG – EMC, Maths-Sciences, Arts appliqués, Anglais, matières professionnelles) et sur l’association « Entreprendre Pour Apprendre » EPA Occitanie, responsable du dispositif, représentée par les facilitatrices, Natacha Rousseau et Kimberley Jacqueline. Ils auront aussi la chance d’être accompagnés de 2 mentors, professionnels reconnus et engagés, Gérard Vallverdu (AFDET) et Bernard Cazes (COET-MOF).

Les séances collaboratives autour du projet ont débuté et les élèves s’emploient sans compter pour mener à bien ce projet et faire fonctionner réellement cette mini-entreprise porteuse de sens.

L’équipe pédagogique encadrant ce projet sera également accompagnée par la CARDIE (Cellule Académique de Recherche et Développement pour l’Innovation et l’Expérimentation) de l’Académie de Montpellier.

Bonne chance à ces jeunes entrepreneurs !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand la volonté rime avec la combativité

Quand la volonté rime avec la combativité

Visio

Jamila Bélandouze représentant l‘Afm Téléthon et actuelle Ambassadrice du Téléthon en pays catalan, en compagnie d’Olivier Parra, chef d’entreprise et fondateur d’une entreprise adaptée qui emploie 4 personnes en situation de handicap, se sont retrouvés en visioconférence avec la classe de seconde CAP « Agent de Propreté et d’Hygiène » encadrée par un de leurs enseignants, David Peytavi. Les élèves étaient accompagnés également de Maryse Jean-Théodore, Accompagnante d’Élèves en Situation de Handicap (AESH).
 
Durant plus d’une heure, les élèves ont exposé leur projet professionnel, Jamila, atteinte d’une myopathie qui l’oblige a demeuré sur son fauteuil et sur son lit, ont échangé sur les difficultés de l’insertion professionnelle. Jamila a évoqué son parcours et a permis de pointer du doigt que la volonté était supérieure à la capacité.
 
Olivier Parra quant à lui a évoqué la création et la gestion d’entreprise malgré son handicap grandissant. Il a créé 2 entreprises ordinaires est une entreprise adaptée dans le milieu de l’événementiel et le milieu agricole. Pour lui la volonté d’entreprendre dépend de ses convictions et de ses déterminations. Les élèves ont bien compris le sens du message, quand on veut, on peut, malgré les obstacles du handicap ou de sa vie sociale.
 
Cette rencontre a permis de lancer l’opération Téléthon dans l’établissement scolaire. Comme chaque année, les élèves de l’établissement participent activement à l’opération et récoltent des dons en faveur du Téléthon.
 
Nous tenons à remercier infiniment Jamila Bélandouze et Olivier Parra pour leur disponibilité et le message qu’ils ont transmis aux élèves. D’autres rencontres sont d’ores et déjà prévues avec ces élèves dans les mois à venir.
 
Inscritpions – renseignements – SNU – Service National Universel

Inscritpions – renseignements – SNU – Service National Universel

Vous avez entre 15 et 17 ans, vous souhaitez participer à la construction d’une société de l’engagement, bâtie autour de la cohésion nationale, le Service national universel (SNU) s’adresse alors à vous !

 Comment ça se passe ?

Le service national universel se déroule en 3 étapes-clés

  • Le séjour de cohésion :
  • Le SNU est une opportunité de vie collective pour créer des liens nouveaux et développer sa culture de l’engagement et ainsi affirmer sa place dans la société. Le SNU offre à chaque jeune l’occasion de découvrir un autre territoire.
  • Un séjour de cohésion se déroule dans un centre SNU. Il accueille environ 200 volontaires et une trentaine de cadres et de tuteurs. L’effectif du centre est divisé en maximum 10 « maisonnées » de filles et 10 « maisonnées » de garçons.
  • La mission d’intérêt général :
  • Chaque mission doit correspondre à un engagement minimum de 12 jours consécutifs ou 84 heures répartie au cours de l’année suivant le séjour de cohésion. Elle doit s’inscrire dans une des neuf thématiques suivantes :
  • Défense et mémoire ; sécurité ; solidarité ; santé ; éducation ; culture ; sport ; environnement et développement durable ; citoyenneté.
  • Les missions d’intérêt général peuvent s’effectuer selon des modalités différentes :
  • Mission perlée: un ou plusieurs volontaires apportent leur concours régulier à une structure locale chargée de service au public, comme les clubs sportifs, les services de pompiers, les EPHAD, etc. ;
  • Mission ponctuelle : un ou plusieurs volontaires apportent leur concours à un projet d’intérêt général existant et ponctuel comme l’organisation d’événements culturels ou sportifs, des chantiers de restauration du patrimoine, des missions en faveur de l’environnement, auprès de personnes démunies, etc. ;
  • Les structures d’accueil pouvant proposer des missions sont, pour partie, identiques aux organismes éligibles à l’accueil de volontaires en service civique. Ainsi, peuvent proposer des missions :
  • Les associations loi 1901 proposant des missions au service de l’intérêt général sur les thématiques définies ; les personnes morales de droit public : les services de l’État, les collectivités territoriales, les établissements publics ; les établissements de santé privés d’intérêt collectif ; les établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) publics et associatifs ; les Armées, les services de police, de gendarmerie et de sécurité civile ; les entreprises solidaires d’utilité sociale agréée.
  • L’engagement :
  • A l’issue de la mission d’intérêt général, chaque volontaire peut poursuivre son engagement et sa participation à la création d’une société fraternelle, notamment en réalisant la phase 3 du SNU. Cet engagement volontaire s’adresse aux jeunes de 16 ans à 25 ans, et dure de 3 mois à 1 an.

      En raison de l’épidémie de COVID-19, les modalités d’exécution du service national universel en 2020 vont être amenées à évoluer pour permettre à chaque jeune de s’engager au service de la collectivité, notamment en vue de la sortie de crise.

Les inscriptions pour le SNU 2020 sont prolongées jusqu’au 5 juin, toujours sur une base de volontariat.

Le séjour de cohésion était prévu du 22 juin au 3 juillet. Ce séjour est reporté à une période ultérieure qui sera fixée prochainement.
Compte tenu de la priorité que nous devons collectivement donner à la sortie de la crise, les deux phases du SNU vont être inversées et nous allons vous proposer de réaliser votre mission d’intérêt général dès la fin de l’année scolaire, en juillet, si les conditions sanitaires le permettent.

Inscriptions et renseignements sur le site : www.snu.gouv.fr/

SERVICE NATIONAL UNIVERSEL

Cliquer pour accéder à SERVICE-NATIONAL-UNIVERSEL.pdf